Contact Contact Contact Contact

Guide du traitement acoustique sur le lieu de travail

Lorsque nous entrons dans une pièce, la façon dont nous percevons les sons et les voix à l’intérieur de cet espace provoque en nous des réactions instinctives. Par exemple, une pièce ouverte avec de hauts plafonds et des surfaces rigides où les voix et le bruit ambiant se réverbèrent peut créer une atmosphère hostile et désagréable. Les espaces de travail sans traitement acoustique produisent parfois le même effet s’il y a beaucoup de surfaces et d’objets durs sur lesquels les sons peuvent se réverbérer. Il peut s’agir de murs en verre, de tableaux blancs et de grands écrans d’ordinateur ou de projection.

Les neurologues ont démontré que la qualité des environnements acoustiques peut avoir un impact significatif sur la capacité du cerveau à créer des images sonores précises. Pour comprendre ce phénomène, il faut se pencher sur les connaissances scientifiques liées au fonctionnement du son. Même dans les petites salles de réunion et les espaces de collaboration, les ondes sonores renvoyées sont perçues plus tard que les ondes sonores initiales par notre cerveau. Sachant que le son se propage à une vitesse d’environ 345 mètres par seconde, une pièce d’une longueur de 6 mètres verrait une onde sonore faire des allers-retours entre les murs environ 55 fois en une seconde.

Le son se propage sur 360 degrés ; de ce fait, dans les pièces comportant de nombreuses surfaces réfléchissantes, les sons réfléchis se mélangent et interagissent les uns avec les autres. Il est ainsi difficile de bien entendre lorsqu’il n’y a que quelques personnes dans la pièce. Les traitements acoustiques ont évolué au fil des années pour proposer des solutions discrètes et élégantes permettant de réduire la réflexion du son.

Un traitement approprié peut contribuer à créer le meilleur environnement sonore possible dans n’importe quel espace de travail.

Types de traitements acoustiques

Il existe une large gamme de traitements acoustiques pour l’insonorisation des salles de conférence, ce qui permet aux entreprises de personnaliser les solutions pour toutes les salles de réunion dans différents environnements de travail.

Tous les matériaux de réduction du bruit destinés à un environnement commercial comme une salle de conférence sont dotés d’un coefficient de réduction du bruit (NRC) (compris entre 0,00 et 1,00+) qui mesure la quantité d’énergie sonore qu’ils absorbent. Les matériaux dont le NRC est égal ou supérieur à 0,75 (ce qui signifie qu’ils absorbent 75 % de l’énergie sonore générée à proximité) sont considérés comme très efficaces pour résoudre les problèmes de bruit.

Le liège, la fibre de verre, la laine de roche et les fibres de cellulose pulvérisées font partie des matériaux qui absorbent le mieux le son.

Il existe trois catégories de traitements acoustiques pour les salles de conférence : le masquage sonore, l’insonorisation et l’absorption sonore. Les dispositifs de masquage sonore regroupent les appareils à bruit blanc et les enceintes qui émettent des ondes sonores pour neutraliser le son provenant d’un espace. L’insonorisation englobe des structures telles que les cloisons sèches insonorisées et les fenêtres spécialement conçues pour amortir le son. Parmi les solutions d’absorption sonore, citons les plafonds suspendus avec des dalles de plafond acoustiques, les cloisons et déflecteurs acoustiques, les panneaux acoustiques montés sur les portes et les murs (en mousse ou sous forme de panneaux artistiques) ainsi que les rideaux insonorisants.

Nous allons examiner les traitements acoustiques les plus courants et les éléments à prendre en compte pour améliorer le son dans un espace de travail.

Déflecteurs acoustiques

Les déflecteurs sont des panneaux suspendus au plafond ou sur un mur qui absorbent le bruit. Ils peuvent être construits avec un cadre en aluminium comme support. La prochaine fois que vous irez au cinéma, observez tout autour de vous : vous verrez plusieurs déflecteurs ou ailettes montés sur les murs et même les plafonds. Ils se déclinent dans une variété de formes et de tailles et sont généralement fabriqués en fibre de verre, en mousse et en fil de coton. Ils peuvent également être habillés d’un tissu imprimé pour se fondre dans le décor. Les déflecteurs recouverts d’un tissu avec un joli imprimé peuvent égayer la pièce, tout en améliorant l’acoustique, sans être intrusifs ou distrayants.

L’épaisseur des déflecteurs va de quelques centimètres à une trentaine de centimètres, les sons de haute fréquence nécessitant des constructions plus épaisses pour assurer une bonne atténuation du son. Les déflecteurs d’entrée de gamme peuvent coûter moins de 45 € l’unité, mais les modèles spécialement conçus pour les bureaux et les salles de conférence peuvent afficher des prix plus élevés, compris entre 185 et 460 €.

Dalles de plafond acoustiques

Les dalles de plafond acoustiques font partie des options les plus courantes pour absorber le son dans les espaces où un plafond suspendu est compatible avec la réglementation et les exigences existantes en matière de CVC. Les dalles peuvent absorber le son pour empêcher les ondes de se réfléchir dans la pièce. Elles peuvent également empêcher la plupart des sons de se propager dans les pièces adjacentes, réduisant ainsi le bruit ambiant.

Le NRC des dalles de plafond doit être supérieur ou égal à 0,70. En les installant dans une ossature de plafond suspendu, on réduit également la hauteur de la pièce de 15 cm maximum. Les dalles se présentent généralement sous forme de carrés de 60 x 60 cm ou de rectangles de 60 x 120 cm. Les dalles coûtent généralement entre 25 et 40 € l’unité, mais les lots haut de gamme de 12 dalles ou plus peuvent atteindre environ 100 € par dalle pour certains types de bois.

Un spécialiste des plafonds acoustiques peut s’assurer que rien ne doit être déplacé ou réaménagé pour créer une salle de conférence offrant un son exceptionnel.

Un plafond acoustique blanc

Des plafonds bas dotés de panneaux acoustiques permettent de créer une salle de conférence idéale pour les réunions et le travail.

Panneaux acoustiques

Les panneaux acoustiques sont généralement fabriqués en laine minérale comprimée ou en mousse, des matériaux qui « nettoient » un espace de réunion des impuretés sonores susceptibles de perturber le travail de groupe et les présentations.

Les panneaux sont souvent privilégiés car les fibres ou les pores de leur matériau se mettent à vibrer en raison de l’énergie sonore, augmentant ainsi la friction avec les pores et les fibres qui les entourent et transformant l’énergie sonore en énergie cinétique (énergie de mouvement). Cette énergie se dissipe rapidement sans renvoyer l’énergie sonore originale située à proximité.

Tout comme certaines dalles de plafond acoustiques, les panneaux acoustiques sont disponibles dans une taille standard de 60 x 120 cm, avec une épaisseur de 5 x 10 cm. La plupart des fournisseurs de matériaux acoustiques proposent également des tailles personnalisées allant jusqu’à 120 x 245 cm. Les panneaux sont déclinés dans une grande variété de couleurs ; certains fournisseurs proposent même de personnaliser les revêtements pour y ajouter une touche décorative. Les panneaux acoustiques sont généralement présentés en lots de trois. Leur prix varie de 25 € à plus de 185 € chacun.

Il est toujours important de prendre en compte l’acoustique de l’espace de réunion et les traitements nécessaires pour créer le meilleur environnement sonore possible, que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou d’une nouvelle construction.